Jésus-Christ Notre Intercesseur

 

Sur le chemin de notre destinée, il nous arrive souvent de trébucher et de tomber dans le péché.

Certains se découragent et se disent que cela ne vaut pas la peine de continuer avec Christ , tandis que d’autres , qui connaissent la Parole de Dieu , confesse le mal commis et avance encore plus fort et victorieux.

D’autres aussi justifie leurs péchés et argumentent avec la Bible pour montrer qu’ils sont des victimes des circonstances, de leurs faiblesses ou des manquements des autres.

 

Comment réagir lorsque nous commettons une infidélité envers le Seigneur ? Qu’est ce qui se passe devant le tribunal spirituel divin? Comment faire pour être restauré quand nous avons déshonoré le Seigneur?

 

La Bible déclare que “Si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste.” (1 Jean 2:1)

 

 Jésus-Christ, notre avocat est celui qui défends notre cause devant le tribunal spirituel de Dieu. Sa tâche, bien qu’étant celle de défendre le chrétien en faute, n’obéit pas à toutes les lois des tribunaux humains qui pourraient être faillibles.

 

En quoi consiste donc cette stature de Christ en tant que notre avocat devant Dieu le Père?

 

Voici en résumé la constitution d’un tribunal spirituel de Dieu :

 

-L’accusé, le chrétien  est celui qui a commis un péché.

-L’accusateur, le diable est celui qui énumère les fautes du chrétien devant le juge (Dieu le Père) et aussi dans les pensées du chrétien.

-L’avocat, Jésus-Christ est chargé de défendre le chrétien afin de lui éviter  les peines pour une faute commise ou pas. Il s’appuie sur des faits mais aussi sur les motivations, les circonstances et les événements antérieurs pouvant avoir eu une influence sur le comportement condamnable du chrétien . 

-Le juge, Dieu le Père est chargé de prendre la décision de sanction ou de remise de peine selon l’application d’un code de procédure pénale contenu dans Sa Parole.

-Les témoins (les Hommes et les anges) sont ceux qui étaient présents de près ou de loin et peuvent affirmer avoir vu, entendu, toucher les réalités du comportement condamnable du chrétien . Leurs témoignages confirment ou infirment les actes condamnables de l’accusé.

 

Avant d’aller plus loin, rassurons-nous de nous placer dans le contexte où le chrétien a fait ce qui est mal et est devant le tribunal de Dieu.

 

 la Bible déclarent que si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous sommes menteurs et la vérité n’est pas en nous (1 Jean 1:8).

 

En effet, toi et moi pêchons chaque jour d’une manière ou d’une autre en pensées, en paroles ou en actions. Et, l’admettre n’est pas un signe de faiblesse, mais reconnaître que nous avons besoin du sang de Jésus-Christ pour être agréable à Dieu ( 1 Jean 1: 9).

 

Lorsque le chrétien tombe dans le péché, le diable (l’accusateur) va devant le trône de Dieu pour l’accuser de ses méfaits (Job 1-2, Apocalypse 12:10) et, il réclame la punition de ce dernier. Il va aussi bombarder le chrétien de toutes sortes de pensées de culpabilité pour le faire sombrer dans le doute et la peur.

 

Dieu le Père, le juge suprême écoute ainsi les deux parties : L’accusateur (le diable) et l’accusé (le chrétien). Il écoute les voix des témoins humains (familles, amis, collègues, voisins, etc...) et les chrétiens dans le sein d’Abraham ( Hébreux 12:1, 22-24).

 

Lorsque Christ prends la Parole devant le Père, il commence par rappeler qu’il (Jésus-Christ ) est mort et ressuscité pour les péchés passés, présent et avenir de ceux qui ont abandonné les voies de satan pour le suivre.

Sur cette base, le chrétien est donc innocent puisque Jésus-Christ a porté sur lui ses péchés et les châtiments qui devraient s’en suivre (Esaie 53: 3-12).

 

Ensuite, Jésus-Christ expose au Père un fait capital: Le chrétien a admis son tort et selon la loi de l’Esprit et de vie de la Parole, celui qui admet son tort est pardonné et purifié de son iniquité (1 Jean 1: 8-9). Ce deuxième argument pèse de tout son poids uniquement si le chrétien a admis son tort. 

 

Si le chrétien essaie de se justifier, Jésus-Christ Christ lui dira : “Je suis là pour te rendre innocent. Mais la seule voie de sortie est que tu acceptes le mal commis et ainsi tu activeras automatiquement un principe universel de la Parole: Le pardon et l’annulation de la peine.“ (Hébreux 8: 12).

 

Ainsi, même si Jésus-Christ est mort et ressuscité pour le chrétien, si ce dernier ne reconnaît pas son tort, il sera privé des grâces du pardon et l’annulation de la peine.

 

Le juge se tournera donc vers le chrétien qui a commis le péché pour lui demander s’il reconnait les charges qui sont portées contre lui. Bien entendu, le chrétien se reconnaitra coupable et sans aucune hésitation , le juge acquittera ce dernier. Il prend aussi la responsabilité de décider de la correction que doit subir le chrétien afin de lui faire grandir dans le caractère chrétien car, le pardon n’annule pas la correction ( Hébreux 12: 5-11).

 

L’accusateur n’a plus aucun argument contre le chrétien car sa seule arme résidait dans le fait de relater les actes condamnables du chrétien et surtout de séduire le chrétien pour qu’il n’admette pas son tort mais commence à blamer les autres, les systèmes, et les circonstances.

 

Pourtant , il sait bien que le Juge suprême, Dieu le Père, ne juge pas les chrétiens sur les faits mais sur ce que leur avocat , Jésus-Christ apporte comme preuves de leur innocence et quand ils reconnaissent leurs torts.

 

Jésus-Christ l’avocat opère donc comme intercesseur quand il s’identifie aux péchés des chrétiens puis, comme celui qui pardonne et purifie par son sang quand les chrétiens confessent leurs péchés.

 

En tant que chrétien, quand nous intercédons , nous devons nous appuyer sur l’œuvre de redemption de la Croix et non sur les fautes de ceux pour qui nous prions. 

Nous devons aussi nous identifier à la vie de celui qui est en faute  et accepter les mesures correctives de Dieu pour lui enseigner la discipline du caractère chrétien et le respect de la Parole de Dieu.

 

Notre tâche en tant qu’intercesseur est d’imiter l’exemple de Jésus-Christ  en apportant devant Dieu le Père toutes les grâces promises pour ces personnes, familles et communautés.

 

Prions 

 

- Pour des intercesseurs humbles pour reconnaître leur propre péché et les confesser avec l’assurance de leur pardon et leur purification.

- Pour des intercesseurs compatissants et miséricordieux qui connaissent Christ comme leur avocat et qui prieront pour les autres avec amour et non par condamnation.

 

 

Shalom!

Hervé Ngaté

Coordonateur International 

Ministère Global Intercession Cameroon (🇨🇲 , 🇨🇮, 🇧🇮, 🇬🇭,🇺🇸, 🇨🇦, 🇫🇷, 🇧🇪 ,🇨🇭, 🇮🇹 )

Please reload

À l'affiche

Priez Sans Cesse

28/07/2018

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Par tags
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

ME SUIVRE

  • Hervé Ngaté
  • Hervé Ngaté
  • Hervé Ngaté
RSS Feed

© 2023 par Hervé-Boris Ngaté. Créé avec Wix.com