LES MEILLEURS PARENTS (1)

 

Ben Carson fut  parmi les premiers  Africain-Américain admis dans une formation de neurochirurgien aux USA et  il fut l’inventeur de la chirurgie  qui sauvait des bébés nés avec 2 têtes collées. Mais son histoire est assez étonnante. A l’école primaire, il était parmi les derniers  de la classe et  il se disait qu’il n’avait pas d’imagination et de créativité parce que ses enseignants le lui répétaient sans cesse. Son père avait abandonné sa mère avec son frère aîné. Sa mère, chrétienne  souffrait de troubles mentaux et était illettrée mais, quand Ben rentrait à la maison avec toutes les remarques négatives des enseignants et des camarades, sa mère lui disait tout le contraire : « Ben tu es un garçon intelligent ! Tu as de l’imagination et je sais qu’un jour tu feras de grandes choses ! ».Les notes de Ben ont commencé à augmenter en classe au point d’être le major de sa classe et le premier enfant noir à remporter un prix parmi les américains blancs. Ainsi fut son succès jusqu’à sa première opération réussie des bébés Siamois.

 

J’ai raconté cette histoire  lors d’une discussion  et un des parents s’est exclamé : « Il y a la puissance dans les confessions que les parents disent de leurs enfants. Plus on apprécie un enfant, mieux il atteint son plein potentiel mais certains ont peur que cela va rendre les enfants prétentieux, arrogants et orgueilleux.»

 

Quelles sont les dernières paroles de bénédictions que tu as dites sur tes enfants quand  tu as vu leurs limites ? Quand les as-tu appréciés pour la dernière fois ? Quand as-tu proclamé ce que la Bible dit de tes enfants et non pas ce que les circonstances disent de lui ?

 

« La  mort et la vie sont au pouvoir de la langue. Quiconque l’aime en mangera les fruits » (Proverbe 18:21)

 

  • Ce que nous voyons se manifester chez nos enfants n’est pas le fruit d’un système mais le fruit de nos paroles sur eux. Quel que soit ce qui est dit de nos enfants à l’extérieur, ce que nous disons d’eux quand ils reviennent à la maison est ce qui comptera le plus pour eux.

  • Les paroles que nous disons de nos enfants quand ils sont encore dans le ventre maternel et celles que nous disons après l’accouchement puis pendant leur croissance finissent par les rendre meilleur ou pire.

  • Si nous sommes en position d’influencer la vie des enfants des autres, nous pouvons aussi faire d’eux des grands hommes et des grandes femmes de demain en déclarant sur eux des paroles de bénédictions.

Quelle lourde responsabilité ! Grace soit rendue à Dieu par Jésus-Christ qui nous permet de nous détourner des mauvaises  paroles de mort et destruction jetées sur nos enfants et de commencer à proclamer des paroles de vie et de prospérité sur eux.

Shalom !

Please reload

À l'affiche

Priez Sans Cesse

28/07/2018

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Par tags
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

ME SUIVRE

  • Hervé Ngaté
  • Hervé Ngaté
  • Hervé Ngaté
RSS Feed

© 2023 par Hervé-Boris Ngaté. Créé avec Wix.com