La Dîme

 

 

ORIGINE DE LA DîME

 

La dîme ou décime (du latin décima, dixième) est une contribution (impôt) de 10% que les juifs devaient payer pour aider les démunis et les serviteurs de Dieu selon la loi. Aujourd'hui dans les églises les points de vue varient:

 

-La première pensée relate que la dîme était une exigence de la loi l'ancien testament, dans le nouveau testament elle reste un modèle de générosité, libre au croyant sans obligation.

-La deuxième pensée explique que la dîme est toujours à payer sous peine de malédiction.

-La troisième pensée  dit que la dîme est pour l'ancien testament et n'a plus aucune valeur spirituelle aujourd'hui....

 

 

La première mention de la dîme remonte à abraham dans Genèse 14:19-20. La deuxième mention de la dîme se trouve dans Genèse 28.

 

Dans ce passage Jacob venait de  fuir la maison de son père  car Esaü son frère voulait le tuer. La nuit même de son départ Jacob reçu un songe dans lequel dans lequel Dieu lui disait qu'il serait toujours avec lui (....); à son réveil il fit cette promesse [si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais (...); et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras]. Genèse 28: 20-22

 

LES DIFFERENTES FORMES DE DIMES

 

Quand Moïse reçu  les lois, Dieu lui donna les instructions spécifiques concernant les dîmes. Ces informations sont détaillées dans Deuteronome 14:22-29 et Nombre 18: 20-31.

 

Selon ces passages on peut distingué 3 differentes sorte de dîme:

 

1-La dîme annuelle pour les pèlerinages à Jérusalem (deutéronome 14:22-26)

 

Selon la loi mosaïque, les Israélites devaient aller à Jérusalem tous les ans avec les dixième du produit de leurs  champs ainsi que le vin nouveau et l'huile, et les premier-nés de leurs troupeaux. Cette dîme devait être mangé par la personne elle même et sa famille devant le Seigneur.

 

2-La dîme pour le lévite, l'étranger, l'orphelin et la veuve (Deutéronome14:27-29)

 

Dieu avait demandé au peuple d'Israël de donner le dixième de leurs productions aux lévites, à l'étranger, à l'orphelin et à la veuve. Cette dîme se faisait tous les 3 ans à la fin de l'année et devait être déposée aux portes afin que les bénéficiaires puisse la collecter. La dîme destinée aux lévites est aussi appliquée dans le passage de Nombres 18:20-24.

 

Dans ce passage, Dieu dit aux lévites qu'il n'aurai point d'héritage dans la terre promise mais que Dieu lui même serait leur heritage. Ainsi il leur a donné les dîmes des enfants d'Israël comme possession.

 

3-La dîme de la  dîme Nombre 18:25-31

 

Quand les lévites recevait les dîmes ils devaient en prélever un dixième et l'apporter au sacrificateur, c'est ce que l'on appelelait dîme de la dîme .

 

Dans Néhémie 10:38, il est écrit que cette dîme particulière devait être apportée à la maison de Dieu plus spécifiquement dans la chambre de la maison du trésor.

 

Dans notre introduction nous avons parlé de différentes pensées concernant la dîme dans notre siècle présent; dans la troisième partie, nous parlerons de la première pensée: la dîme un modèle de générosité. 

 

 

LA DîME UN MODEL DE GÉNÉROSITÉ

 

Pourquoi doit-ton payer la dîme? Sous quel forme? A qui doit-on donner la dîme?

 

 

1 Corinthiens, 9:13 "Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l'autel ont part à l'autel?"

 

Galates 6:6 dit que celui à qui l'on enseigne la Parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne. 

 

Si  les chrétiens ne paient pas la dîme , comment les pasteur et d'autres ministères vivront?

 

Il est a noté que des croyants on soutenu financièrement les ministères de Jésus et Paul. A l'exemple d'une femme chrétienne dans Luc 8:3, Jean13: 29 à l'égard de Jésus, et philippiens 4:18 , 2 Corinthiens 9:1 à l'égard de Paul pour soutenir leurs ministère et les démunis.

 

Cette pensée qu'il existe des conducteurs spirituels rémunérés est conforme à l'Écriture :

 

1 Timothée 5:17-18 Quand les anciens dirigent bien l’Église, ils méritent de recevoir un salaire double. Ils le méritent surtout quand ils travaillent durement au service de la Parole et pour enseigner. En effet, les Livres Saints le disent : « Quand le bœuf travaille pendant la récolte, ne l’empêche pas de manger les épis. » Et encore : « L’ouvrier doit recevoir un salaire. » et aussi :

 

"Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris par le temple, que ceux qui servent à l'autel ont part à l'autel ? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l'Évangile de vivre de l'Évangile." (1Corinthiens 9.13-14)

 

Ces textes montrent clairement que ceux qui critiquent la rémunération des pasteurs en citant abusivement "Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement." (Matthieu 10: 8) font fausse route.

 

Mais afin qu'il y ait une entière transparence dans le domaine financier, il est normal que nos dons (dîmes, offrande..) soient faits à l'église locale, qui les gère, et qu'ils servent, entre autres choses, à rémunérer le pasteur.

 

Dans les grande églises généralement ces dons sont gérés par le trésorier de l'église et non par le pasteur comme le pense certain...

 

Si, sous l'Ancienne Alliance, le dixième de nos revenus appartenait à Dieu, devrions-nous faire moins sous la Nouvelle Alliance, qui est une "alliance plus excellente" (Hébreux 7.22 ; 8.6) ?

 

Mais nulle part dans le Nouveau Testament nous ne trouverons à cet égard une obligation légale. Chacun cependant est exhorté à donner selon son cœur :

 

"Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra selon sa prospérité" (1 Corinthiens 16:2)

 

La dîme est donc passée du statut d'obligation légale à celui de devoir moral.

 

Il est prouvé, d'autre part, qu'il y a une véritable bénédiction, même financière à suivre les traces "d'Abraham le croyant" (Galates 3.9), en exerçant notre foi dans le soutien matériel de l'œuvre de Dieu.

 

 

Note de l'éditeur

 

Les points de vue partagés dans cet article reflètent entièrement l'approche de son auteur et pas forcément ceux de seed4futurepublisher.

 

Si vous voulez avoir un autre aperçu de la pensée de Dieu sur les dîmes et sur les dons financiers en rapport au réveil spirituel, veuillez consulter l'artice Dieu, les Finances et le Réveil Spirituel.

 

Demeurez abondament bénis!

Shalom!

 

 

 

Please reload

À l'affiche

Priez Sans Cesse

28/07/2018

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Par tags
Please reload

Nous suivre
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

ME SUIVRE

  • Hervé Ngaté
  • Hervé Ngaté
  • Hervé Ngaté
RSS Feed

© 2023 par Hervé-Boris Ngaté. Créé avec Wix.com